Formés.ées pour aborder le marché du travail en pleine transformation, nos 23 stagiaires sont prêts à intégrer votre entreprise

ArticlePause

MONTRÉAL, le 17 novembre 2020 – Votre entreprise se transforme? Embauchez des talents formés pour un marché du travail en plein bouillonnement! Les 23 finissants du programme Pause seront disponibles dès janvier 2021. Curieux.ses, engagé.e.s, avides d’explorer, de créer et d’apprendre, allergiques aux étiquettes et au statu quo, ils se cherchent désormais un stage pour libérer leur plein potentiel.

Accueillir un.e stagiaire Pause

En plus de leur compétence acquise dans le cadre de leurs études, la cohorte d’étudiants multidisciplinaire (communications, ingénierie, administration, architecture, musique, ect) a développé des compétences clés pour participer activement à une organisation, comme la collaboration, la communication, la résolution de problèmes et l’idéation. Ils sont prêts à intégrer une entreprise et mettre leur talent à profit!

Chaque stage du programme bénéficie d’une subvention dans le cadre de l’Entente de
contribution Canada-Québec en appui aux jeunes du Québec, à laquelle participe
financièrement le gouvernement fédéral, plus précisément par l’intermédiaire du volet
régional de la Stratégie emploi et compétence jeunesse.

Cette subvention couvre l’entièreté du salaire minimum hors avantages sociaux, pour un stage à temps plein (35 heures/semaine) d’une durée de 8 à 16 semaines. Pour être admissible, les entreprises doivent doit être établies dans le territoire de l’agglomération de Montréal.

« Il est important de soutenir des initiatives qui visent l’intégration et la rétention des jeunes sur le marché du travail. L’aide financière de 100 632 $ issue du programme JME qui est accordée au programme Pause permettra d’offrir aux jeunes un coffre à outils utile et formateur pour qu’ils intègrent durablement le marché du travail. Dans le contexte actuel lié à la pandémie, il est important d’encourager et d’assurer une relève forte, polyvalente et durable, et ce, partout au Québec. », souligne Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

« Le gouvernement du Canada est fier de soutenir des programmes novateurs qui visent à aider les jeunes à réaliser leur potentiel et joindre le marché du travail. En ces moments difficiles, nous devons prendre toutes les mesures possibles pour soutenir les jeunes et les aider à tisser leur avenir. Le programme Pause, financé dans le cadre de la Stratégie emploi et compétences jeunesse, est une belle occasion pour les jeunes étudiants de Montréal, d’acquérir des compétences et de recevoir la formation dont ils ont besoin pour s’intégrer au marché du travail, réaliser leur potentiel et entreprendre des carrières fructueuses. », ajoute l’honorable Carla Qualtrough, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées.

Aucune démarche administrative n’est nécessaire du côté des entreprises, le dossier de subvention est pris en charge par la Factry.

Intéressé à soumettre un stage? Remplissez le formulaire ou contactez Camille Baudry.

Retour sur les stagiaires de la première cohorte du programme

Jérôme Appleby, étudiant en génie mécanique

« Jérôme Appleby fait du bon boulot et s’est bien intégré à l’équipe. Sa plus grande force dans notre contexte est l’adaptabilité et l’autonomie. Il voit les tâches à accomplir, il est proactif et versatile. », Jean-Daniel Petit, cofondateur et président, Beside.

Loïk Asselin-Côté, détenteur d’un DEC en arts et lettre

« Je n’ai que de bons mots sur le travail de Loik Asselin-Côté. Il est très débrouillard et s’est très bien intégré à l’équipe du Centech. Ses compétences créatives lui permettent d’interagir très facilement avec les entrepreneurs et les conférenciers sans nécessairement maitriser le contenu en question. En parallèle, sa créativité lui permet d’apporter une touche de storytelling dans des documents très analytiques permettant ainsi un angle différent dans le traitement de l’information. », explique Hélène Olland, M.Sc., Responsable programme Accélération au Centech.

Alexis Curodeau-Codère, étudiant en philosophie

« Alexis Curodeau-Codère est un excellent stagiaire. Il est disponible, agréable, vif, à l’écoute et sensible. Tout ce qu’il faut pour réaliser des entrevues et rédiger des articles humains où l’on sent bien la rencontre et la présence de la personne interviewée. Il fera même quelques dessins pour illustrer ses articles! », Stéphanie Poisson, gestionnaire, Diffusion numérique, Collections, Musée McCord.

Juliane Choquette-Lelarge, étudiante en études théâtrales et sociologie

« Juliane Choquette-Lelarge a rapidement trouvé sa place au sein de l’équipe. Elle est très créative, fait preuve de proactivité et s’adapte parfaitement. Déjà autonome, Juliane met à profit ses nombreuses compétences pour permettre à l’organisation de se démarquer dans ses communications et d’y ajouter de la valeur. », souligne Chloé Planès, Responsable talents et communications, Mouvement des accélérateurs d’innovation du Québec.

-30-

À propos de Pause

Repensé pour répondre aux besoins de la relève en cette période sans précédent, le programme Pause est une formation innovante qui a pour mission de préparer les jeunes à intégrer activement un monde du travail en pleine transformation en leur donnant les compétences créatives clés dont ils ont besoin pour construire un futur plus innovant et audacieux. La formation est développée par l’école des sciences de la créativité Factry en collaboration au contenu avec Collège Sainte-Anne, l’École de technologie supérieure et l’Université du Québec à MontréalCarrefour Jeunesse Emploi Centre-Sud Mont-Royal Mile-End et Laboratoire d’innovation urbaine de Montréal. Elle est rendue possible grâce au soutien financier du Service du développement économique de la Ville de Montréal, à travers son programme Accélérer les talents,  grâce à Objectif avenir RBC de la Fondation RBC et les stages sont subventionnés par  l’Entente de contribution Canada-Québec en appui aux jeunes du Québec, à laquelle participe financièrement le gouvernement fédéral, plus précisément par l’intermédiaire du volet régional de la Stratégie emploi et compétence jeunesse.

Pour plus de détails sur le programme, visitez la page https://www.factry.ca/formations/en-personne/pause/

À propos de la Factry

Lancée en mai 2016, l’École des sciences de la créativité la Factry est un organisme à but non lucratif qui a comme mission de développer les compétences créatives des professionnel·le·s et de la relève. Installé dans le Quartier de l’innovation à Montréal, ce campus de calibre international se distingue par son approche transdisciplinaire, sa méthode d’enseignement innovante et sa connexion avec les industries créatives et le monde des affaires. La Factry est soutenue par deux partenaires fondateurs, le Collège Sainte-Anne et l’Association des agences de communications créatives (A2C), ainsi que des partenaires publics, la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

Pour plus d’informations

Stéphanie Lebon
Directrice communications et marketing
514-699-7635  slebon@factry.ca

Stéphanie Lebon

Directrice communications et marketing, Factry

Au cours des dernières années, Stéphanie a défini, élaboré et géré des campagnes d’envergure au sein d'agences de renom. Active dans l’industrie, elle s’exprime sur les enjeux de diversité, de relève et de bien-être à travers ses billets d’opinions et ses implications bénévoles. À la Factry, Stéphanie a comme mandat de concevoir et piloter l’ensemble des activités de marketing et de communications.