À vos marques, prêts… méditez!

ArticleIntelligence émotionnelle

Le cadran sonne, c’est le coup de départ du marathon! Après la routine matinale, vous faites votre trajet quotidien, sans même y penser, pour vous rendre au bureau. Une fois arrivé, vous croulez sous les tâches et êtes bombardé par les demandes et vous continuez vos kilomètres dans le seul et unique but de vous franchir la ligne d’arrivée sans succomber : 17h.

Le rythme effréné de la vie et de l’environnement de travail en plein changement est causé par plusieurs facteurs :  de nouveaux problèmes complexes à résoudre, les avancées technologiques qui transforment les façons de travailler et par le fait que nous soyons constamment rattachés à un ensemble de dispositifs technologiques qui génèrent une surcharge d’informations. Pour garder leur place dans le premier peloton de la course, les leaders activent leur mode pilote automatique. Trop occupés, ils réagissent plutôt que de répondre ou d’initier un changement. Comment faire pour reprendre son souffle dans ce marathon interminable? La réponse : créer de l’espace pour être un meilleur leader conscient.

S’entraîner pour courir à un bon rythme

Souvent, nous n’avons tout simplement pas l’espace et la marge de manœuvre nécessaire pour être présents, concentrés et nous écouter consciemment.  Bonne nouvelle : nous avons tous la capacité d’exercer notre esprit à créer cet espace.

Par espace, on parle de mindfulness. Ce concept, d’abord bien établi et pratiqué dans la culture bouddhiste, a été popularisé en occident, entre autres, par le Dr Jon Kabat-Zinn. Le mindfulness, c’est cet état d’esprit qui nous permet d’être pleinement dans le moment présent, de savoir où nous sommes, ce que nous faisons et de porter attention, sans poser de jugement. Voici trois exercices qui entraîneront votre esprit à être en position de pleine conscience.

Prendre connaissance et prendre le temps

D’abord, accordez-vous un moment d’introspection et prenez conscience du temps que vous passez dans vos pensées, en mode pilote automatique. Il faut arrêter de donner de l’importance à cette capacité d’être “multi-tasks”. Il faut prendre le temps de faire une pause le midi et manger ailleurs qu’à son bureau. Il faut trouver son équilibre.

Méditer

La méditation est une exploration. Ce n’est pas une destination fixe. Notre tête ne se vide pas de toutes nos pensées, mais elle n’est pas distraite. Elle est tout simplement dans le présent et nous nous aventurons dans les rouages de notre esprit. La méditation, et surtout la pleine conscience, est à notre disposition à tout moment. Que ce soit en faisant une séance complète ou en prenant de grandes respirations avant une rencontre, l’important est de se donner la permission de prendre du recul, de faire le vide et d’apprivoiser cette tranquillité d’esprit pour assurer son rendement et sa productivité.

Plonger dans le moment présent lorsque vous accomplissez des tâches banales. Se concentrer sur la sensation que vous procurent certains gestes automatiques vous permettra de recentrer votre énergie et votre esprit à un seul endroit. Par exemple, prenez du recul lorsque vous attendez vos impressions. Prenez conscience du son des feuilles qui sortent de l’imprimante, des gens qui vous entourent, etc. Cette technique permet de s’habituer à prendre une distance et avoir un regard d’introspection par rapport à des situations.

Tout comme l’activité physique, l’entraînement de notre cerveau devient inévitable pour rester sain et devenir des leaders conscients qui ont un impact positif non seulement sur l’entreprise, mais aussi sur la communauté et les employés.

Le leader conscient en tête de course

C’est en créant cet espace qu’on prend de l’avance et qu’on s’outille pour être un leader conscient. Janice Marturano colle le concept de mindfulness au terme leadership et en montre son importance dans son ouvrage Finding the Space to Lead: A Practical Guide to Mindful Leadership. Le leader conscient évolue dans le moment présent. Il est attentionné, à l’écoute de son environnement, de lui-même et des autres. Il ne porte pas de jugement. Plutôt que de réagir sans prendre le temps, il se donne l’espace pour avoir une vision claire de la situation.  « C’est important de comprendre ce que nous projetons, non seulement comme leader, mais aussi comme humain. Nous sommes tous différents et nous apportons tous quelque chose d’unique à notre organisation. Avoir suffisamment confiance en soi pour se lever et se faire entendre, c’est une opportunité incroyable », soutient Charmaine Leblanc, maître d’atelier du cours leadership conscient.

Toutes ces qualités lui permettent aussi d’initier et de guider avec brio son équipe vers le changement. En étant présent pour lui-même et pour autrui, il met à profit l’écoute, la collaboration et montre son ouverture à naviguer dans l’ambiguïté. Au courant des limites et des contraintes de son environnement, il est en bonne position pour prendre des risques calculés et trouver des solutions nouvelles.

Le médaillé d’or

Il est facile de se laisser prendre dans un tourbillon de pensées et d’inquiétudes. Mais le besoin primordial aujourd’hui pour les dirigeants est d’arriver à porter une attention constante aux détails et aux besoins des autres tout en ayant une bonne compréhension de  la situation dans son ensemble. La pression, causée par le monde qui se transforme, constitue une réelle menace pour la santé mentale des travailleurs. Les dirigeants doivent désormais avoir plus d’un tour dans leur sac! S’ils doivent maîtriser des compétences en gestion et avoir la capacité d’inspirer, les leaders doivent également posséder des soft skills qui leur permettront d’aborder ces pressions modernes sous un autre angle tout en affirmant  leur impact dans le temps et auprès des gens.

Le leadership conscient devient de plus en plus reconnu au sein des entreprises. En plus d’aider à la réduction du stress, il est un agent de changement, un atout pour l’entreprise, ouvert à la créativité et à la collaboration. Vous avez envie d’être un leader inspirant, être un porteur de changement et de vous adapter rapidement et sereinement aux changements organisationnels? Le cours Leadership conscient est pour vous!

 

Crédit photo couverture: Christian Bélair

Charlotte Burroughs Désy

Chargée de projets en communications, Factry