La culture d’entreprise, ça sert à quoi?

ArticleLeadership créatif

Pensez-y : le temps est long quand on n’a pas de plaisir ! Et comme on passe plus de temps au travail qu’avec sa famille ou ses amis, c’est primordial d’y être heureux ! Comment faire pour augmenter l’indice de bonheur au travail ? Si on se fie à la littérature scientifique, tout passerait par la culture d’entreprise et le style de leadership des patrons. Contrairement à ce qu’on peut croire, ça prend plus qu’une ambiance décontractée et du café gratuit pour instaurer une culture d’entreprise innovante !  Au-delà du buzzword, une culture d’entreprise consiste à créer un environnement qui permet aux gens de travailler ensemble pour développer des produits et des idées innovantes. Dans le fond, c’est allier plaisir et rentabilité !

En partant, c’est quoi une culture d’entreprise?

Selon Marie-Joëlle Tremblay, coach de Leadership créatif pour dirigeants et membre du groupe conseil Lafond, une culture d’entreprise se forge au fil du temps. « Des événements marquants façonnent l’imaginaire collectif; les habitudes structurent l’organisation du travail; la philosophie de gestion oriente les modes de collaboration. C’est comme ça que les employés intègrent certaines attitudes, valeurs et croyances communes, pour éventuellement les diffuser à leur tour. »

Marie-Joëlle Tremblay et Pierre Laramée

Marie-Joëlle Tremblay et Pierre Laramée

La culture est à l’entreprise ce que la personnalité est à l’individu. « C’est ce qui la rend à la fois unique et constante. Ces points de repère sont particulièrement importants quand le changement fait partie du quotidien. Quand ça va mal à shop, il faut pouvoir compter sur une culture saine et solide pour rallier notre monde autour des décisions à prendre. »

Bâtir une culture d’entreprise

Une culture d’entreprise doit être basée sur les valeurs fondamentales de l’entreprise. En tant que leaders, faites une introspection. Quelles sont les valeurs qui vous importent et que vous voudriez transmettre à travers votre entreprise ?

Toutefois, faites attention à aller directement à l’essentiel. Trop de valeurs, c’est comme pas assez : parlez-en à Simon de Baene, président fondateur de Gsoft et coach dans le cours Leadership créatif à la Factry. « Nous avons longtemps vécu selon huit valeurs fondamentales que nous avons définies après huit ans d’existence. […] j’ai réalisé que j’avais moi-même de la difficulté à réciter nos valeurs. J’avais pourtant l’impression de les vivre à fond. J’ai dû me rendre à l’évidence, ce n’était pas le cas. Trop c’est comme pas assez.»

Captez ce qui suscite du plaisir chez les employés

Quelles sont les habitudes qu’ont prises vos employés ? Aussi banales soient-elles, vous pouvez vous en inspirer pour construire des traditions assez simples. Selon Joëlle Charpentier, présidente de Charpentier DO et coach à la Factry, les rituels soudent le sentiment d’appartenance. « L’humain, dans ses besoins fondamentaux, aime sentir qu’il fait partit d’un groupe, d’une communauté. Et quel est le meilleur liant social? L’humour! Rire en groupe constitue la façon la plus rapide et efficace de connecter, de développer une complicité. Donnez l’exemple en faisant preuve d’autodérision et mettez l’accent sur les référents communs au sein de votre organisation ».

Joëlle Charpentier

Joëlle Charpentier

Faites-vous aider par des ressources à votre portée

Vous avez engagé des gens qui ont des talents dans votre entreprise, mettez-les de l’avant. Vous pourriez, par exemple, organiser un 5 à 7 durant lequel un des employés donne une courte formation sur ce dans quoi il excelle, les inviter à rédiger pour le blogue de l’entreprise, les mettre de l’avant dans vos médias sociaux ou encore vous impliquer dans une cause en offrant votre expertise en pro bono. Peu importe la façon, un employé motivé et engagé aura plus envie de s’investir dans l’entreprise !

Encouragez les rencontres en personnes

Il est parfois difficile de tisser des liens profonds avec tous les employés. Mélangez les départements et les expertises et encouragez le partage d’idée.  Pour faire du milieu de travail un endroit où les gens ont envie de se rencontrer, favorisez les moments et développez des espaces où les gens peuvent discuter et échanger.

Une culture d’entreprise doit être portée par des leaders

Cette fameuse culture d’entreprise ne s’instaure pas seule. Il ne suffit pas d’installer des divans et des tables de ping-pong pour faire de votre entreprise une référence en culture organisationnelle. Le leader en est pour beaucoup. Les leaders d’aujourd’hui n’ont plus la tâche d’avoir toujours raison, bien au contraire.  Ils doivent faire preuve d’écoute et canaliser les énergies des employés pour leur permettre d’aller plus loin.

Le leader doit créer un environnement physique et psychologique où il fait bon de s’exprimer. Ce filet de sécurité facilite la prise des risques modérés, de dire ce que l’on pense, de faire preuve de créativité – exactement les types de comportements qui conduisent à des percées sur le marché. Pour construire cet environnement, soyez conscient de ces différentes actions à adopter.

Comprendre et accepter les émotions

Que ce soit au Kosovo ou suite à la tragédie de Lac-Mégantic, Sonia Dumont, une spécialiste des communications, est devenue experte en reconstruction physique et humaine de milieu de vie. Aujourd’hui coach certifiée, Sonia accompagne les leaders du cours Leadership créatif pour dirigeants et dans sa pratique, à mieux gérer leurs priorités et leur temps pour trouver l’équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle.

À son avis, un leader doit d’abord et avant tout être empathique. « Savoir écouter et se mettre à la place de l’autre, dans le respect est essentiel. Un leader connaît ses valeurs, ses points forts et ses points faibles, ses limites. Il est courageux et conscient de son style de gestion. La confiance en soi et l’humilité sont des qualités essentielles. »

Gérer la peur

La peur s’immisce aisément au sein d’une entreprise et devenir un frein à la créativité, s’attaquant d’abord à la confiance et à la vulnérabilité. Certains auront peur d’être jugés, peur de décevoir, peur de prendre des risques, peur de ne pas être d’accord ou encore peur de perdre la face. Le rôle du leader est de créer un environnement sécuritaire de manière à ce que chacun puisse s’épanouir sans crainte de montrer, individuellement et collectivement, son côté vulnérable.

Retirer les obstacles

Afin de permettre à vos équipes de travailler à leur plein potentiel, le leader doit soutenir, conseiller, mais surtout retirer les obstacles qui pourraient empêcher son équipe d’avancer. Tentez de mettre en place la meilleure communication possible entre les membres de l’équipe, favorisez une communication horizontale sans porter attention à la hiérarchie, établissez des consignes claires afin de faire en sorte d’améliorer l’avancée des projets créatifs et le bien-être des intervenants.

Pierre Laramée a cofondé et dirigé la création de l’agence de publicité Tam-Tam pendant 16 ans. Aujourd’hui conseiller spécial, stratégie d’affaires chez Lafond et coach à la Factry, il prône aussi une posture double chez les leaders : « Un dirigeant doit savoir clairement ce qu’il souhaite obtenir de ses coéquipiers. Il doit aussi revenir à l’acceptation que les individus ne sont pas tous des superhéros. Sa grande récompense sera d’avoir réussi à aller chercher le meilleur de ces gens-là, pour qu’ils aient le sentiment d’avoir contribué au succès de l’ensemble. »

Envie d’apprendre à libérer la créativité qui sommeille au sein de vos équipes et à faire naître des agents de changement ? Inscrivez-vous au cours Leadership créatif pour dirigeants!

 

Crédit photos de Joëlle Charpentier, Marie-Joëlle Tremblay et Pierre Laramée: Luc Brissette /Photo de couverture: Sarah Pflug

Charlotte Burroughs Désy

Chargée de projets en communications, Factry